Hans Theys est un philosophe du XXe siècle, agissant comme critique d’art et commissaire d'exposition pour apprendre plus sur la pratique artistique. Il a écrit des dizaines de livres sur l'art contemporain et a publié des centaines d’essais, d’interviews et de critiques dans des livres, des catalogues et des magazines. Toutes ses publications sont basées sur des collaborations et des conversations avec les artistes en question.

Cette plateforme a été créée par Evi Bert (Centrum Kunstarchieven Vlaanderen) en collaboration avec l'Académie royale des Beaux-Arts à Anvers (Groupe de Recherche ArchiVolt), M HKA, Anvers et Koen Van der Auwera. Nous remercions vivement Idris Sevenans (HOR) et Marc Ruyters (Hart Magazine).

ESSAYS, INTERVIEWS & REVIEWS

Ann Veronica Janssens - 2003 - Scrub Colour [FR, essay],
Texte , 2 p.




__________

Hans Theys


Scrub Colour
À propos d’une proposition sculpturale de Ann Veronica Janssens

 

Scrub a été montré pour la première fois en 2002 à la galerie Schipper-Krome à Berlin. L'œuvre consiste en une projection stroboscopique d’une série d'images colorées, chacune composée de plusieurs rectangles surimposés de taille et de couleur différentes. Les images vues entrent en collision dans notre tête avec les images montrées et créent un nouveau cinéma.

En règle générale, le travail d'Ann Veronica Janssens nous convie à faire l'expérience de la lumière, de la couleur, du son, du temps, de l'espace ou des objets de manière inédite. Les magnifiques objets capteurs de lumière de la fin des années 1980 et des années 1990 ont progressivement laissé la place à des propositions moins matérielles. En 1997, elle a rempli deux grandes salles du Muhka d'Anvers d'une vapeur d'huile ressemblant à du brouillard. Le brouillard changeait notre perception de la lumière, du son, de l'espace et de la présence des autres. A présent Ann Veronica Janssens montre le brouillard dans des conteneurs ou des serres aux parois transparentes et colorées qui nous permettent de rencontrer la couleur sous sa forme la plus pure, libérée de l'objet ou d’une texture tactile. On ne peut jamais se trouver près du bleu du ciel car il faut une épaisseur de 50 kilomètres de ciel pour constituer cette couleur. Dans la sculpture d'Ann Veronica Janssens, le spectateur se retrouve dans la couleur elle-même.

Récemment Ann Veronica Janssens a proposé des œuvres apparentées qui invitent le témoin à percevoir et ressentir les choses différemment. Parfois l'œuvre prend la forme de cartes de téléphone, de pièces de monnaie, de bicyclettes ou de voitures, parfois elle consiste principalement d’un jeu de lumière comme Donut (montré pour la première fois au Wattis Institute for Contemporary Arts à San Francisco). Dans une chambre occultée, les pulsations rapides et régulières de flashs colorés rythment la surface d'un écran. La couleur projetée change approximativement toutes les 60 secondes. La séquence est intensifiée par la cadence des flashs et le mouvement de dilatation et de contraction des pupilles. Durant les intervalles entre les flashs le spectateur perçoit de larges bandes de couleurs complémentaires, enrichies par l'extraordinaire variété de couleurs produites par le cerveau.


Montagne de Miel, 10 juin 2003

Traduction de Daniel Vander Gucht